L'historique du château d'Eaucourt

Le château semblerait avoir été construit au XIIIe siècle puisque le pouillé diocésain de 1301 parle de la chapelle Sainte Marguerite du château et la désigne ainsi « Aqua curte » (littéralement : le fleuve exigu). Il s'agit de la chapelle Sainte Marguerite du nom de sa fondatrice, Marguerite de Picquigny, épouse de Mathieu de Roye.

On peut supposer que la construction du château ait été effectuée par les seigneurs de la Ferté en réponse à la volonté du roi Philippe Auguste (1165-1223) d'édifier de nouvelles places fortes afin de défendre les terres nouvellement conquises.

Au XIVe siècle, vers 1358 et pendant la captivité de Jean le Bon (Roi de France), les troupes municipales d'Abbeville le démolissent pour la première fois afin d'ôter aux Navarrois et aux Anglais tout moyen de s'établir dans le Ponthieu. Reconstruit peu de temps après, il avait pour capitaine en 1420, Simon de Boulainvilliers, chevalier, qui le donna à Jacques d'Harcourt (gouverneur du Crotoy).

Pris par les Anglo-Bourguignons en juin 1421, il fut aussitôt, quelques jours après, repris d'assaut par les Dauphinois sous le commandement de Jacques d'Harcourt qui le conserva jusqu'au 26-27 juillet suivant. Philippe le Bon, duc de Bourgogne, marchant sur Saint-Riquier fit mettre le feu au château alors abandonné par les Dauphinois (ainsi qu'aux châteaux de Pont-Remy et de Mareuil).

Le château, reconstruit en 1436 par le chevalier Jean d'Eaucourt qui choisit d'y résider, fut de nouveau pillé par Pierre Renaud de Vignolles en 1440 (frère bâtard de la Hire) qui mit le seigneur d'Eaucourt à rançon.

En 1499, Isabelle d'Eaucourt épouse Louis d'Humières.

En 1575, la seigneurie d'Eaucourt était tenue par Françoise de Soyécourt.

En 1589, durant la Ligue qui oppose les catholiques et les protestants, les ligueurs d'Abbeville attaquent les troupes d'Henri IV installées dans le château et prennent possession des lieux. Après cette période troublée, le château sera démantelé.

En 1700, la seigneurie d'Eaucourt est dirigée par la dame de Belleforière-Soyécourt.

En 1755, elle est la propriété de Joachim-Charles de Seiglière de Belleforière.

En 1777, François Vaillant, chevalier, achète le château et y demeure jusqu'en 1779. Il s'agit de la dernière trace d'occupation des lieux.

Au XIX° les frères Duthois réalisent quelques croquis de vayage sur le château d'Eaucourt dont un plan général.

En 1983, Damien Maupin fonde l'Association pour la Restauration du CHâteau d'Eaucourt (A.R.CH.E) et organise le premier chantier de restauration.

En 1996, l'équipe de bénévoles de l'A.R.CH.E. crée "l'espace médiéval", et organise des visites pédagogiques et ludiques autour des bâtisseurs et du campement du guerrier. Des fêtes médiévales ont aussi été organisées dont celle des 20 ans en 2003 de l'association avec tournoi de chevalerie.

Depuis 2009, un renouveau dans l'équipe a amené une fréquentation en augmentation d'année en année (2009 = 1900 visiteurs ; 2012 = 12500 visiteurs). L'association comprend plusieurs salariés à l'année et en saison.

Un grand projet est en phase préparatoire, une étude de faisabilité a été faites en fin d'année 2012, début 2013. Ce projet consiste à reconstruire le château d'Eaucourt avec les techniques médiévales de la fin du XIV° siècle. L'objectif déterminé avec le cabinet d'études SCET est d'acceuillir d'ici 5 à 10 ans 50 000 visiteurs.

Château d'Eaucourt sur Somme < Baie de Somme < Somme < Picardie

Près du Nord Pas de Calais, de la haute Normandie de l'Ile de France

2 heures de Lille, 2 heures de Paris.